Les conseils d’experts
pour une expérience gustative absolue

Au-delà de la gourmandise, le chocolat, comme tout mets délicat, impose une découverte par étapes, charmant tour à tour la vue, le nez et les papilles. Tel le vin, il nécessite beaucoup de soins à l’achat et durant sa conservation.

 Voici donc quelques conseils pour vous aider à savourer dans des conditions optimales votre péché de gourmandise n°1.

◆ TEMPÉRATURE 

Préférez acheter du chocolat durant les mois les moins chauds de l’année. A éviter les mois de juillet et août (de nombreux chocolatiers cessent ou réduisent leur production au cours de l’été.

Pour conserver le fruit de votre gourmandise, choisissez une boite hermétique, et gardez-la dans un endroit frais et sec.

La température idéale pour une bonne conservation du chocolat est de 16 à 18 degrés.

Ne mettez pas vos chocolats au réfrigérateur. Si toutefois vous devez vous absenter un certain temps, vous pouvez les placer dans le compartiment du bas, mais ne les consommez pas avant d’avoir laissé passer quelques heures après les en avoir retiré.

◆ BOISSON 

Pour accompagner vos agapes, l’eau est ce qui permettra le mieux de passer d’un bonbon à l’autre, laissant tous les arômes s’exprimer.

Toutefois si les bonbons ne sont pas d’une qualité exceptionnelle, un thé ou un café pourront se révéler d’agréables compagnons, de même que des alcools vieux tels que armagnac, cognac ou rhum, qui font naître d’étonnantes communions de saveurs.

Certains fourrages doivent être consommés rapidement. Renseignez-vous au moment de l’achat. D’une manière générale, il ne faut pas hésiter à interroger le chocolatier sur ses produits. Un bon artisan aime toujours parler de son métier.

ORDRE DE DÉGUSTATION 

Commencez toujours la dégustation par des chocolats à plus faible teneur en cacao et allez crescendo.

Grand cru Papouasie – 36%
Sandrine Chappaz

J’en veux !

Bahiana 46% et fleur de sel
Christophe Roussel

J’en veux !

Tablette Chocolat Noir 73%
Lilian Bonnefoi

J’en veux !

Tablette Cacao Noir 99%
Comptoir du Cacao

J’en veux !

Comment bien choisir son chocolat

Pour les produits vendus au détail dans les chocolateries, confiseries, pâtisseries… il n’y a aucune obligation d’étiquetage en ce qui concerne la composition des produits.

C’est tout à fait logique, car on voit mal comment le chocolatier ou le pâtissier pourrait être tenu de confectionner des petites pancartes détaillées pour chacun des articles de sa vitrine. L’exemption est générale pour ce que vend le petit commerce.

Pour les produits vendus sous emballages, l’obligation d’étiquetage est générale.

La règle est la même que pour l’ensemble des denrées alimentaires, à deux spécifications près : la mention de la teneur en cacao (« Cacao….. % minimum ») et la présence de MGV dans le chocolat et la partie chocolat des produits fourrés (« Contient des matières grasses végétales en plus du beurre de cacao »).

La teneur en cacao n’est pas un critère absolu de qualité, mais tout de même un chocolat à 65 % de cacao a davantage de saveur qu’un autre à 50%.

2020-11-27T18:06:40+01:00 20 octobre 2020|La parole du Club des Croqueurs|

Le Salon du Chocolat s’engage, avec la société EVENT INTERNATIONAL, à ce que la collecte et le traitement de vos données soient conformes au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et à la loi Informatique et Libertés. Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, réaliser des analyses statistiques de visites et permettre le partage de contenu sur les réseaux sociaux. En cliquant sur "J'accepte', vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur les cookies en cliquant sur le lien suivant. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer