Œufs, lapins, poules… d’où viennent ces traditions chocolatées ?

Rendez-vous religieux ou gourmand, Pâques est l’un des rituels les plus alléchants de l’année pour les amateurs de chocolat.

Mais d’ailleurs, savez-vous d’où viennent ces traditions chocolatées ? On vous dévoile les origines des oeufs, lapins
et poules de Pâques qui garnissent nos tables !

L’imaginaire collectif veut que les traditions pascales soient catholiques.
Eh bien, détrompez-vous, chers chocoaddicts ! Leur symbolique est étonnamment plus cosmopolite que ce qu’on veut nous faire croire ! De la Grèce Antique à la Russie du XVIIIème, ces traditions vous embarquent pour un voyage temporel animé de péripéties historiques avec des gourmandises à la clé !

Commençons par les cloches, qui cessent de sonner le jeudi, correspondant au dernier repas du Christ, pour revenir plus bruyantes que jamais le dimanche de Pâques ! Ce n’est pas pour gâcher votre grasse matinée, mais bien pour célébrer la résurrection du fils de Dieu. Les catholiques racontent, ainsi, à leurs enfants qu’elles partent à Rome pour revenir bénies accompagnées des fameux œufs chocolatés.

L’œuf de Pâques reste d’ailleurs la « it-tradition pascale ». La décoration des œufs trouve son origine dans le Carême, 40 jours d’un rigoureux jeûne pendant lequel les œufs sont mis de côté. Afin de ne pas les laisser pourrir, les adultes les bénissaient et les paraient de la plus créative décoration pour le plaisir des plus petits…

De la Grèce Antique aux païens, en passant par l’Égypte et les populations orientales, les œufs évoquent la vie et la renaissance, des symboles inhérents au Printemps. Les perses se les offraient déjà pour se souhaiter bonne chance. Les catholiques y ont vu l’allégorie du Christ, les peignant en rouge, pour rappeler le sang du Christ qui a coulé pour le pardon des hommes. Selon le récit biblique, Marie-Madeleine se serait rendue à Rome pour donner à l’Empereur Tibère un œuf rouge pour annoncer la résurrection de Jésus.

Les surprises que l’on trouve à l’intérieur sont, en revanche, une trouvaille russe. Le joaillier Peter Carl Fabergé, missionné par le Tsar Alexandre III pour façonner le plus joli des cadeaux pour la tsarine Maria, s’est inspiré des matriochkas – ces belles poupées placées les unes à l’intérieur des autres – pour confectionner un œuf en platine accouchant d’un autre œuf d’or à l’intérieur.

Une merveille pour les yeux mais qu’en est-il de nos papilles ?

En 1830, nos pâtissiers français mettent au point des techniques de moulage et de « tempérage » – consistant à travailler le chocolat via 3 températures différentes – qui leur permettront par la suite de créer des œufs chocolatés à la brillante et séduisante consistance. Mais c’est l’Anglais Cadbury qui eut l’idée de lier chocolat et traditions de Pâques avec le premier œuf chocolaté, suivi par les poules, cloches et lapins que nous connaissons !

Lapin ou lièvre, symbole de la fertilité et du renouveau, qui déclenche d’ailleurs un débat national germanique semblable à notre débat hexagonal « chocolatine vs pain au chocolat ». Deux versions se confrontent :

  • Dans la première, tirée d’une histoire populaire datant du XVIIIème siècle, une pauvre mère a caché des œufs dans son jardin que ses enfants auraient retrouvés auprès d’un lapin. Les enfants, naïfs, ont cru que le lapin les avait apportés, et comme le mythe du Père Noël, ce doux mensonge a bravé le temps !
  • Dans l’autre version, venue de Saxe, c’est le lièvre qui mène la danse. Ici, nous avons l’animal qui représente la déesse Eostre, à l’origine du mot « Easter » de nos voisins anglo-saxons, partisans eux aussi de cette version des faits.

Maintenant que vous avez une idée de l’origine des chocolats de Pâques, dévorez-les en connaissance de cause, en veillant à ne pas en avoir jusqu’aux oreilles !

Craquez pour ces chocolats uniques de Pâques !

Boîte d’Oeufs Coquille au Praliné

Hugo & Victor

J’en veux !

Le Hérisson

Lenôtre

J’en veux !

Elise la poulette coquette lait

Biscuiterie Chocolaterie Mercier

J’en veux !

Boite chocolats de Pâques 230g

Jean-Paul Hévin

J’en veux !

Découvrez le reste de notre collection !

2021-04-19T11:20:56+01:00 23 mars 2021|Le saviez-vous ?|

Le Salon du Chocolat s’engage, avec la société EVENT INTERNATIONAL, à ce que la collecte et le traitement de vos données soient conformes au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) et à la loi Informatique et Libertés. Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, réaliser des analyses statistiques de visites et permettre le partage de contenu sur les réseaux sociaux. En cliquant sur "J'accepte', vous acceptez l'utilisation de ces cookies. Vous trouverez de plus amples informations sur les cookies en cliquant sur le lien suivant. En savoir plus

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer