A la Chandeleur, il faut que ça saute !

Chaque année le 2 février, en cuisine, il faut que ça saute ! Vive les crêpes ! Au sucre, à la confiture, au citron, au miel ou au chocolat… ce mets traditionnel autorise toutes les fantaisies aux becs sucrés comme aux becs salés. Tirant son nom de l’expression latine festa candelarum signifiant « la fête des chandelles », la Chandeleur incarne surtout, dans l’esprit collectif, la journée « officielle » de la gourmandise. Alors pourquoi mange-t-on des crêpes ?

Retour sur l’histoire de cette fête qui ravie aujourd’hui petits et grands.

Une soudaine envie de crêpes ? Shoppez nos pâtes à tartiner et confitures artisanales !

Tartine’s praliné amandes noisettes
12€

Chocolaterie Franck Kestener

J’en veux !

Pâte à tartiner Bernachoc’
12,30€

Bernachon

J’en veux !

Pâte à tartiner Noir Intense & Noisettes
11€

Hasnaâ Chocolats

J’en veux !

Marmelade Myrtilles sauvages
9€

Hugo & Victor

J’en veux !

Une fête païenne latine

La Chandeleur trouverait ses origines dans la Rome antique où l’on célébrait les Lupercales aux alentours du 15 février. Cette fête de purification en l’honneur du dieu de la fécondité et des troupeaux visait donc à satisfaire les divinités pour espérer une nouvelle année prospère.

Au début du mois de février, les paysans Celtes, quant à eux, fêtaient la déesse Brigit, maîtresse du feu et du soleil, descendant dans les champs avec des flambeaux et la priant it de purifier la terre au sortir de l’hiver. Déjà une sorte de fête des chandelles…

Une fête religieuse Chrétienne

Peu à peu, l’Église chrétienne s’est approprié cette fête païenne pour la faire correspondre à la « présentation du Seigneur » le 2 février, soit 40 jours après Noël, moment où l’enfant Jésus a été présenté au temple. Lors de cette célébration religieuse, des chandelles sont allumées, bénies, puis emportées par les fidèles. Posées à leurs fenêtres, ces bougies apportent la lumière, invitent la pureté et éloignent le mal.

Craquez pour nos créations à tartiner !

Pâte de spéculos à tartiner
6€

Charles Chocolartisan

J’en veux !

Tartine moi ça – Noix de Coco
8,50€

Jérôme de Oliveira

J’en veux !

Caramel à tartiner à la fleur de sel
7,50€

Christophe Roussel

J’en veux !

Pâte à tartiner noisette
7€

Comptoir du Cacao

J’en veux !

Mais, que viennent faire les crêpes dans l’histoire ?

Le lien avec les crêpes remonterait au Ve siècle au cours duquel le pape Gélase Ier aurait organisé la première procession aux flambeaux, le 2 février avec cette idée de distribuer ce jour-là aux pèlerins venant à Rome, des sortes de galettes.

Une symbolique forte

Aujourd’hui, la dimension religieuse de la Chandeleur s’est estompée mais nous avons tout de même conservé la tradition de manger ces « galettes » !
D’ailleurs, il se cache derrière les crêpes une symbolique forte avec cette forme ronde et cette couleur dorée représentant le soleil et la lumière. Début février, les journées commencent petit à petit à rallonger. Pour les agriculteurs, c’est le début d’un nouveau cycle de récoltes.
N’oublions pas qu’au Moyen-âge, la pâte était préparée avec la farine restante de la récolte précédente : le signe d’une bonne année ! La crêpe serait donc un hommage aux saisons et un appel au printemps. Et à la gourmandise !

2022-02-02T18:10:37+01:00 31 janvier 2022|A la une, Le saviez-vous ?|