Déguisements, beignets et crêpes : pourquoi ces traditions pour Mardi gras ?

Le Mardi gras est pour beaucoup une bonne occasion de se retrouver entre proches pour déguster des gourmandises pâtissières ou chocolatées. On en vient parfois à oublier les origines de cette fête, qui nous autorisent bien quelques excès.

Quelles sont les origines du Mardi gras ?

On parle souvent des origines chrétiennes de la fête du Mardi gras – c’est vrai qu’elles joueront un rôle clef dans le développement de la tradition.

Mais si on y regarde de plus près, sa source remonte bien plus loin ! Il s’agissait à l’origine d’une fête païenne qui marquait la fin de l’hiver pour les Romains durant les derniers jours de février. Synonyme de dépassement des interdits habituels, elle a initié la tradition du carnaval et de ses déguisements.

Beignets, crêpes, gaufres, chocolat… quelles gourmandises pour le Mardi gras et pourquoi ?

C’est au moment de la christianisation de la fête qu’entrent en jeu les beignets, les crêpes, et même les gaufres. En effet, pour les chrétiens, le Mardi gras a lieu la veille du mercredi des Cendres, jour qui marque le début du Carême caractérisé par le jeûne.

 C’était donc pour se préparer à cette période “maigre” que l’on célébrait le Mardi gras en s’autorisant des plats lourds et sucrés, tradition qu’on a bien plaisir à perpétuer aujourd’hui !

Alors, pourquoi les beignets, les crêpes et les gaufres en particulier sont-ils devenus la marque de fabrique de ce jour religieusement saint et sacré pour les gastronomes ?

Ces trois gourmandises emblématiques du Mardi gras se sont peu à peu imposées tout simplement pour la richesse de leurs ingrédients : les oeufs, le beurre et le sucre. Accompagnées de garnitures comme la pâte à tartiner, les confitures ou encore le chocolat fondu, ces pâtisseries généreuses font du Mardi gras une fête appréciée de tous !

Mardi gras et carnaval : quel rapport ?

Le Mardi gras correspond au dernier jour du carnaval, dérivé des Saturnales, fêtes païennes romaines où l’on se déguisait pour renverser les rôles de la société. La religion chrétienne ayant adopté ce principe, on s’y amusait en partie pour se préparer à la période sévère que serait ensuite le Carême : le mot “carnaval” viendrait en effet du latin carnalevare, signifiant “lever la viande”, dans le sens “supprimer la viande”.

Mardi gras : Le carnaval de nos jours

Selon les pays et traditions, le carnaval ne dure plus forcément une semaine entière. En France, on le fête souvent le dimanche précédant le mardi de festin, le baptisant en toute logique le “Dimanche gras“.

Qu’il s’agisse d’admirer de beaux défilés dans la rue, de se déguiser en famille ou entre amis, le carnaval fait de la période du Mardi gras un moment de festivités et de sortie de l’ordinaire. Si on y ajoute les beignets et les crêpes, cette semaine a vraiment tout pour plaire !

Complétez votre repas du Mardi Gras avec les gourmandises de notre Shop !

Les papas confituriers – Orange amère

Roy Chocolatier

J’en veux !

Pâte à tartiner Noisette

Hasnaâ Chocolats

J’en veux !

Caramel beurre salé à tartiner

Bello & Angeli

J’en veux !

Tartine’s caramel au beurre salé

Chocolaterie Franck Kestener

J’en veux !

Découvrez le reste de notre collection !

2022-03-16T12:21:39+02:00 18 février 2022|A la une, Le saviez-vous ?|